Analyse sur l’application de notification de contacts proposée par Mila

L’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) publie une analyse (deuxième version) sur l’application de notification de contacts proposée par Mila. Cette analyse met en évidence des questions soulevées par le développement de l’application de notification de contacts COVI, dont le fonctionnement a été décrit dans un livre blanc, et formule une série de recommandations. Dans une démarche scientifique ouverte et publique, cette deuxième version intègre également des compléments d’informations apportés par le directeur scientifique de Mila, Yoshua Bengio. Ces compléments d’information sont clairement identifiés dans des encadrés bleus.

Lire l’analyse

Préparée dans le cadre d’une crise sanitaire et en pleine période de confinement, cette analyse est le fruit d’efforts de recherche entrepris par des chercheur·e·s membres et non membres de l’OBVIA provenant de divers horizons disciplinaires, comme le droit, l’éthique, l’apprentissage automatique, le génie, les politiques publiques et la cybersécurité. Cette analyse se base principalement sur le fonctionnement décrit de COVI par Mila dans un livre blanc rendu public le 18 mai 2020. Cette version intègre, dans des encadrés distincts, des compléments d’informations de Yoshua Bengio, directeur scientifique de Mila ainsi que quelques corrections basées sur d’autres documents communiqués par Mila et des informations échangées lors d’une rencontre organisée le 8 mai 2020 entre le comité Covid-19 de l’OBVIA, Yoshua Bengio et Benjamin Prud’homme de Mila.

Cette analyse a été préparée dans le cadre des travaux de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) sur les effets des systèmes d’intelligence artificielle et des outils numériques déployés pour lutter contre la propagation de la COVID-19 sur les sociétés soutenus par les Fonds de recherche du Québec (FRQ).


À propos de l’OBVIA

L’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) est un réseau de recherche ouvert qui fédère les expertises de plus de 200 chercheur·e·s en sciences humaines et sociales, en sciences et génie, et en santé. C’est aussi un espace ouvert de discussion et de réflexion pour l’ensemble des parties prenantes au développement et à l’utilisation de l’IA et du numérique.

La mission de l’OBVIA, en se fondant sur une interrogation critique des innovations technologiques, est de soulever des enjeux cruciaux et d’identifier des solutions plausibles aux problèmes et opportunités posés par les développements de l’IA et du numérique au Québec et ailleurs dans le monde.

Nous voulons contribuer à définir le bien commun qui devrait être poursuivi par ces innovations en produisant des connaissances ou en menant des projets de recherche-création sur leurs retombées sociales et en interpellant les institutions démocratiques. Nos travaux s’inscrivent dans une perspective d’innovation responsable.

Informations

communications@observatoire-ia.ulaval.ca

  • Céline Castets-Renard

    Professeure à la Faculté de droit, titulaire de la Chaire L'intelligence artificielle responsable à l'échelle mondiale

    Université d’Ottawa

  • Pierre-Luc Déziel

    Professeur à la Faculté de droit

    Université Laval

  • Benoît Dupont

    Professeur à l'École de criminologie, directeur du Centre international de criminologie comparée, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en Cybersécurité

    Université de Montréal

  • Audrey Durand

    Professeure au Département d'informatique et de génie logiciel et au Département de génie électrique et de génie informatique de la Faculté des sciences et de génie

    Université Laval

  • Christian Gagné

    Professeur au Département de génie électrique et de génie informatique à la Faculté des sciences et de génie et Directeur de l’Institut intelligence et données

    Université Laval

  • Sébastien Gambs

    Professeur au Département d’informatique, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en analyse respectueuse de la vie privée et éthique des données massives

    Université du Québec à Montréal

  • Eve Gaumond

    Étudiante à la maîtrise en droit

    Université Laval

  • Karine Gentelet

    Professeure au Département des sciences sociales, titulaire de la Chaire Abeona-ENS-OBVIA

    Université du Québec en Outaouais

     

  • Steve Jacob

    Professeur au Département de science politique et titulaire de la Chaire de recherche sur l'administration publique à l'ère numérique

    Université Laval

  • Lyse Langlois

    Professeure au Département des relations industrielles, directrice générale de l'OBVIA et directrice de l'Institut d'éthique appliquée (IDÉA)

    Université Laval

  • Denis Laurendeau

    Professeur au Département de génie électrique et de génie informatique de la Faculté des sciences et de génie, directeur du Laboratoire de vision et systèmes numériques

    Université Laval

  • François Laviolette

    Professeur au Département d'informatique et de génie logiciel et directeur du Centre de recherche en données massives, titulaire de la Chaire CIFAR en intelligence artificielle

    Université Laval

  • Guillaume Macaux

    Conseiller scientifique

    Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique

  • Allison Marchildon

    Professeure au Département de philosophie et d'éthique appliquée à la Faculté des lettres et sciences humaines

    Université de Sherbrooke

  • Cécile Petitgand

    Postdoctorante à la Faculté de droit et au Centre de recherche du CHUM, chercheuse au Hub santé : politique, organisations et droit (H-POD)

    Université de Montréal

  • Denis Poussart

    Professeur émérite, Département de génie électrique et de génie informatique

    Université Laval

  • Catherine Régis

    Professeure à la Faculté de droit, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la culture collaborative en droit et politiques de la santé

    Université de Montréal

  • Stéphane Roche

    Professeur au Département des sciences géomatiques

    Université Laval

  • Réjean Roy

    Conseiller aux projets spéciaux

    Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique

  • Daniel Weinstock

    Professeur à la Faculté de droit, directeur de l'Institut de recherche sur les politiques sociales et de santé

    Université McGill

  • Bryn Williams-Jones

    Professeur au Département de médecine sociale et préventive de l'École de santé publique, directeur des Programmes de bioéthique

    Université de Montréal

Articles récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.