Appel à communications : éthique économique, IA et numérique

Un atelier de travail sur les enjeux d’éthique économique et de justice fiscale soulevés par l’intelligence artificielle aura lieu à l’Université Laval le 26 mars 2020 dans le cadre des activités de l’OBVIA, de l’Institut d’éthique appliquée de l’Université Laval et de la Chaire La philosophie dans le monde actuel.

L’atelier permettra de réunir les chercheurs intéressés de près ou de loin par ces enjeux.

Pour proposer une communication, envoyez d’ici le 17 janvier un titre provisoire et votre affiliation institutionnelle à l’adresse sandrine.charbonneau.1@ulaval.ca. Si vous êtes affilié à l’OBVIA, au CRÉ ou à l’IDEA, merci de le préciser dans votre proposition.

Contexte de l’atelier

De nouvelles avancées technologiques touchant le numérique, la robotique, l’automatisation et l’intelligence artificielle soulèvent des questions inédites pour l’éthique économique et la justice fiscale. Elles pourraient notamment exiger la mise en place de nouveaux outils pour y répondre. Par exemple, face aux menaces de pertes d’emploi que font peser la robotisation et l’automatisation, devrions-nous, comme certains le suggèrent, mettre en place une taxe robot? Quelle forme devrait prendre une telle taxe? Qui devrait la payer? Plus fondamentalement : qu’est-ce qu’un robot?

Une riche littérature se développe également sur la question de la production de données comme travail (data as labor). Qu’en est-il de la valeur économique des données? Quelles sont les implications du point de vue de la fiscalité? À qui appartiennent les données, aux individus qui sont la source de ces données ou aux organismes qui les collectent? Par exemple, certains considèrent que des firmes exploitent le manque de compréhension du public et profitent sans contrepartie des données générées par les utilisateurs. Les profits qui dépendent de ces revenus ne devraient-ils pas être mieux partagés entre ces différents acteurs? Si oui, sous quelles modalités? Se pose évidemment aussi la question du traitement fiscal à réserver aux entreprises de l’économie numérique, mais également la question de la taxation du commerce en ligne. Il ne s’agit là que d’exemples de questions qui pourraient être discutées lors de cette journée d’étude.

Cet atelier de travail est organisé par Sandrine Charbonneau (Université Laval), David Rocheleau-Houle (Commission de l’éthique en science et technologie) et Patrick Turmel (Université Laval), avec l’appui de la Chaire La philosophie dans le monde actuel, de l’Institut d’éthique appliquée et de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique.

Articles récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.