Appel à propositions pour une journée d’étude sur l’éthique des algorithmes

Le Centre de recherche en éthique (CRÉ) et l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) lancent un appel à proposition pour une journée d’étude sur l’éthique des algorithmes. Les chercheur·es et étudiant·es de différents domaines incluant entre autres la philosophie, la bioéthique, le droit, l’informatique, le génie, la recherche opérationnelle et sociologie, sont invités à soumettre une proposition de 300 mots avant le 31 décembre 2020.

Consulter l’appel en PDF


Appel à proposition pour une journée d’étude CRÉ et OBVIA sur l’éthique des algorithmes

 

Date de la journée d’étude : vendredi 12 février 2021

Avec la multiplication et le perfectionnement des systèmes mobilisant des algorithmes, il devient de plus en plus nécessaire de traduire des principes moraux en code informatique. Qu’il s’agisse de programmer un robot ou une application, l’éthique est convoquée pour analyser les enjeux de la programmation et évaluer les différentes options. On peut notamment penser aux dilemmes de voitures autonomes (comment la programmer en cas d’accident inévitable?) ou aux règles qui structurent le fil d’actualité de Facebook ou d’une recherche Google. Bref, il faut qu’on parle d’éthique des algorithmes.

Cette seconde journée d’étude sur l’IA organisée par Martin Gibert, Hazar Haidar et Alexandra Prégent avec le Centre de recherche en éthique (CRÉ) et l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) se veut un espace de réflexion autour des différentes manières de combiner éthique et programmation d’un système d’IA. Les propositions de communication pourront par exemple aborder les points suivants:

  • Enjeux moraux d’une application ou d’un robot (étude de cas).
  • Enjeux moraux d’un type d’application (ex. de rencontre, anti-Covid) ou de robot (ex. sexuel, militaire).
  • Faut-il que les algorithmes soient explicables (“problème de la boite noire”)?
  • IA, algorithmes de recommandation, algocratie et propagande
  • Enjeux éthiques en recherche opérationnelle (optimisation).
  • Quelles contraintes l’informatique impose-t-elle à l’éthique?
  • Comment définir l’éthique des algorithmes?
  • Peut-on traduire des principes moraux en algorithmes?
  • Comment tenir compte des impacts sur les relations humaines dans la programmation d’un système d’IA?
  • Quels impacts des programmations “éthique” pourraient-elles avoir sur le progrès moral de l’humanité?
  • Éthique des algorithmes et droit

Les présentations d’une durée maximum de 20 minutes seront suivies d’une période de question de 10 minutes. L’atelier se déroulera, via zoom, de 9:00 à 16:00 (heure du Québec).

Envoyez votre proposition avant le 31 décembre 2020 à : hazar.haidar@umontreal.ca

Elle doit comporter :

  • Un titre
  • Un résumé (maximum 300 mots)
  • Nom et titre, établissement, affiliation ou organisation.

Nous encourageons les candidatures étudiantes; aucune compétence en programmation n’est attendue. À noter que les candidatures peuvent venir de différents domaines, incluant, entre autres : philosophie, bioéthique, droit, informatique, génie, recherche opérationnelle et sociologie.

  • Martin Gibert

    Chercheur en éthique de l'intelligence artificielle

    Université de Montréal

  • Hazar Haidar

    Postdoctorante au Centre de recherche en éthique de l'Université de Montréal et à l'institut des politiques sociales et de la santé

    Université McGill

  • Alexandra Prégent

    Étudiante de deuxième cycle au Département de philosophie

    Université Laval

Articles récents

Nous joindre

Abonnez-vous à l'infolettre

Recevez nos récentes actualités, nos événements à venir, des nouvelles de nos collaborateurs et plus encore!

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.