COVID-19 et télétravail : un remède universel ou une solution ponctuelle

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la pratique du télétravail s’est répandue partout sur la planète. Cette étude internationale sur le télétravail en contexte de pandémie, dirigée par Tania Saba, professeure titulaire à l’École de relations industrielles, Université de Montréal et Titulaire de la Chaire BMO en diversité et gouvernance, a permis d’évaluer la pratique du télétravail, ses bénéfices et inconvénients ainsi que le niveau d’adaptation des travailleurs canadiens au travail à domicile, et ce, selon plusieurs caractéristiques et en comparaison avec leurs pairs en France, en Australie et aux États-Unis. Cette étude révèle qu’au Québec l’adoption du télétravail ainsi que l’adaptation à ce nouveau mode de vie sont positivement influencées par la pratique et avec le temps.

Cette étude a été réalisée par la Chaire BMO – Diversité et gouvernance avec le soutien de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) dans le cadre des travaux sur les effets des systèmes d’intelligence artificielle et des outils numériques déployés pour lutter contre la propagation de la COVID-19 sur les sociétés soutenues par les Fonds de recherche du Québec (FRQ).

Lire le rapport


À PROPOS DE L’OBVIA

L’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) est un réseau de recherche ouvert qui fédère les expertises de plus de 200 chercheur·e·s en sciences humaines et sociales, en sciences et génie, et en santé. C’est aussi un espace ouvert de discussion et de réflexion pour l’ensemble des parties prenantes au développement et à l’utilisation de l’IA et du numérique.

La mission de l’OBVIA, en se fondant sur une interrogation critique des innovations technologiques, est de soulever des enjeux cruciaux et d’identifier des solutions plausibles aux problèmes et opportunités posés par les développements de l’IA et du numérique au Québec et ailleurs dans le monde.

Nous voulons contribuer à définir le bien commun qui devrait être poursuivi par ces innovations en produisant des connaissances ou en menant des projets de recherche-création sur leurs retombées sociales et en interpellant les institutions démocratiques. Nos travaux s’inscrivent dans une perspective d’innovation responsable.

INFORMATIONS

communications@observatoire-ia.ulaval.ca

  • Tania Saba

    Professeure à l'École de relations industrielles de la Faculté des arts et des sciences, titulaire de la Chaire BMO - Diversité et gouvernance

    Université de Montréal

  • Josianne Marsan

    Professeure au Département de systèmes d'information organisationnels de la Faculté des sciences de l'administration, directrice du Centre de recherche en technologies de l'information et affaires (CeRTIA)

    Université Laval

Articles récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.