Lectures : IA, relations internationales et droits humains

Les coresponsables de l’axe « Relations internationales, action humanitaire et droits humains » ont relevé de récentes publications en lien avec les travaux et réflexions de l’axe. Bonne lecture !

Les technologies de l’information et de la communication dans les chaînes logistiques humanitaires

De nos jours, les technologies de l’information et de la communication (TIC) jouent un rôle des plus essentiel dans les chaînes logistiques et d’approvisionnement humanitaire. L’environnement dans lequel se déploie l’action humanitaire est extrêmement complexe, ce qui impose des limites étroites aux activités humanitaires entreprises. Intégrer les TIC dans le secteur humanitaire semble être la clef pour pallier les difficultés, notamment puisqu’elles permettent de mieux détecter, voire même d’anticiper les crises, et ainsi augmenter la rapidité et l’efficacité de la réponse. Plusieurs TIC sont aux services de l’humanitaire, parmi celles-ci ont compte les technologies d’imagerie, les technologies d’identification et de positionnement, les technologies de télécommunication et les plateformes numériques d’informations. Toutefois, leurs utilisations engendrent certaines difficultés, comme le manque de compétence des acteurs humanitaires et des coûts très dispendieux. Ainsi, il y a lieu d’accroitre la formation des acteurs humanitaires et renforcer l’échange d’informations afin de pleinement tirer profit de cette révolution numérique.

Delmonteila. F-X et Rancourtb. M-E., « Les technologies de l’information et de la communication dans les chaînes logistiques humanitaires » Journal Logistique & Management, Vol. 26, Issue 3, 2018, p. 168-180.

Lire l’article

Artificial Intelligence in Health Care: Laying the Foundation for Responsible, Sustainable, and Inclusive Innovation in Low- and Middle-Income Countries

Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’intelligence artificielle est une technologie susceptible de combler certaines lacunes du système de santé, notamment la réduction des inégalités en matière de santé dans les pays à faible et moyen revenu. En effet, la mise en œuvre d’applications sanitaires de l’IA pourrait radicalement modifier la manière dont les soins sont dispensés et améliorer de manière significative la performance des systèmes de santé, et ce, tout en réduisant les coûts. Cependant, les applications d’IA en matière de santé ne sont pas sans crainte. Comme la plupart d’entre elles sont développées et mises en œuvre dans les pays à revenu élevé, leur utilisation dans les pays à faible et moyen revenu demeure récente, de sorte qu’il existe très peu d’évaluations locales pour éclairer la prise de décision en matière de santé. Il existe donc des divergences croissantes au niveau international entre les pays pris dans le cercle vicieux de la pauvreté et les pays disposant de systèmes nationaux d’innovations. À cet effet, plusieurs éléments sont proposés, au regard des objectifs de développement durable, pour guider le développement et la mise en œuvre de technologies d’IA responsables, durables et inclusives pour les soins de santé dans les pays à faibles et moyens revenus.

Alami, H., Rivard, L., Lehoux, P. et al. “Artificial Intelligence in Health Care: Laying the Foundation for Responsible, Sustainable, and Inclusive Innovation in Low- and Middle-Income Countries,” Globalization and Health, Volume 16: 52, 2020, pp. 1–6.

Lire l’article

Handbook on Data Protection in Humanitarian Action

Les données humanitaires présentent des risques inhérents ; leurs protections, en particulier dans des contextes difficiles et imprévus comme les conflits armés et les situations d’urgence humanitaire, sont ainsi un aspect essentiel de la protection de la vie et la dignité des populations concernées. À cet effet, le Comité international de la Croix-Rouge (CIRC) et le Brussels Privacy Hub ont publié un manuel sur la protection des données dans l’action humanitaire. Il explore les problèmes de protection des données auxquels font face les organisations internationales humanitaires et ONG impliquées dans le traitement des données, et propose des lignes directrices quant à leurs protections, notamment lorsque de nouvelles technologies sont utilisées. En outre, il fournit un cadre dans lequel les données peuvent être utilisées, collectées et partagées en vue d’assurer la protection de la vie privée et le respect des principes humanitaires.

Kuner. C. and Marelli. M., “Handbook on Data Protection in Humanitarian Action,” International Committee of the Red Cross, 2nd Ed, 2020.

Lire l’article

Artificial Intelligence in International Development: Avoiding Ethical Pitfalls

L’intelligence artificielle est en train de transformer le secteur du développement international. Toutefois, cette transformation ne tient pas suffisamment compte des problèmes éthiques auxquelles les initiatives d’IA sont confrontées dans le contexte du développement international. L’utilisation de l’IA par différentes parties prenantes entraine de nombreuses préoccupations éthiques liées à l’équité et à l’inclusion, à la transparence, à la responsabilité, aux limitations des données, ainsi qu’à la vie privée et à la sécurité. C’est pourquoi des lignes directrices ont été proposées pour guider les bailleurs de fonds et les responsables de la mise en œuvre des projets de développement international quant à l’utilisation responsable et éthique des systèmes d’IA.

Andersen. L., “Artificial Intelligence in International Development: Avoiding Ethical Pitfalls,” Journal of Public and International Affairs, 2019.

Lire l’article 

  • Karine Gentelet

    Titulaire de la Chaire Abeona-ENS-OBVIA sur l'IA et la justice sociale, Professeure au département des sciences sociales

    Université du Québec en Outaouais

     

  • Céline Castets-Renard

    Professeure à la Faculté de droit, titulaire de la Chaire L'intelligence artificielle responsable à l'échelle mondiale

    Université d’Ottawa

Articles récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.