Conférence inaugurale – Les réponses technologiques à la COVID-19: les inégalités dans l’angle mort

Informations sur l'événement

Date

27 janvier 2021

Heure

11:00 - 12:00

Lieu

Zoom

Consulter la présentation

À l’occasion du lancement de la Chaire Abeona-ENS-OBVIA sur l’IA et la justice sociale, la Fondation Abeona, l’École Normale Supérieure de Paris et l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique vous invitent à une conférence de la Professeure Karine Gentelet, titulaire de la chaire, et intitulée Les réponses technologiques à la COVID-19 : les inégalités dans l’angle mort.

À propos de cet événement

Il est maintenant acquis que les risques d’exposition et de complication suite à une infection au virus de la Covid-19 touchent d’une manière disproportionnée les personnes socialement marginalisées, racisées ou encore vivantes en situation de précarité ou de pauvreté. Ces risques s’ajoutent aux facteurs de vulnérabilité accrue suite aux impacts socioéconomiques attribuables au contexte de crise. La pandémie ne soulève pas juste des enjeux de type sanitaire. À ce titre, certains parlent d’ailleurs d’une « pandémie de l’inégalité ». Très tôt, on a ainsi pu mesurer les effets sociaux et humanitaires des mesures mises en place pour la contrôler et des effets parfois exponentiels d’exclusion, de marginalisation. Une exclusion et marginalisation qui s’appuient sur un certain nombre d’inégalités préexistantes à la pandémie, mais qui pourtant n’ont pas été considérées dans les réponses technologiques.

Pourtant, à l’ère de la numérisation croissante du social, il s’agirait de la première pandémie pour laquelle les réponses numériques jouent un rôle de premier plan (information de santé ou prestations gouvernementales en ligne, télétravail, télémédecine ou encore aux applications de traçage de contacts). Ces réponses traduisent une transition numérique accélérée sur une très courte échelle de temps, et ce, dans une diversité de secteurs. En contexte de distanciation sociale, l’accès et la capacité à utiliser des technologies deviennent ainsi d’une importance fondamentale.

Dans le cadre de cette présentation, nous passerons en revue un certain nombre d’angles morts touchant les liens entre les inégalités numériques et les inégalités en santé. L’incapacité de traiter l’interconnexion entre ce que nous définissons comme le caractère multidimensionnel des fractures socionumériques a comme conséquence d’omettre des aspects structurant de la marginalité de certains groupes de population et, ce faisant, d’entrainer une invisibilisation de leurs caractéristiques et de leurs besoins spécifiques.

La présentation s’appuiera sur les résultats d’une recherche menée à l’été 2020 sur les réponses technologiques mises en place suite à la pandémie de COVID-19 (lire le rapport ; lire le petit guide grand public)

La conférence sera suivie d’un échange avec Frédéric Worms, Philosophe et Directeur adjoint de l’École normale supérieure.

Articles récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.