L’OBVIA finance trois premiers projets de recherche innovants

L’OBVIA annonce le financement de trois nouveaux projets de recherche sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle (IA) et du numérique dans le cadre du premier volet de son appel à projets innovants. Portés par des membres chercheur(e)s de l’OBVIA, ces projets reçoivent chacun un financement de près de 160.000 $ répartis sur trois ans.

Ces projets menés par des équipes scientifiques pluridisciplinaires d’universités du Québec et de l’international permettront de mieux comprendre les conséquences et les opportunités de l’IA dans plusieurs domaines tels que la santé, la diversité des expressions culturelles et l’emploi.

« Le développement rapide de l’intelligence artificielle amène de nombreuses questions et un besoin urgent de mieux accompagner les organisations, citoyens et décideurs face aux défis liés à la transformation technologique. Les projets soutenus par l’OBVIA apporteront des réponses pour éclairer le débat sur l’innovation responsable en matière d’IA et de numérique », a affirmé Lyse Langlois, directrice générale de l’OBVIA.

Les projets retenus mobilisent près de 25 chercheur(e)s, dont 12 membres de l’OBVIA. Tous les projets ont été évalués par un comité international et pluridisciplinaire. L’appel à projets avait été lancé en juin 2019 par l’équipe de la fonction Recherche et création de l’OBVIA, Philip Jackson et Pascale Lehoux, et coordonné par Guillaume Macaux, conseiller scientifique de l’Observatoire.

Le deuxième volet de l’appel à projets innovants de l’OBVIA sera lancé au début de l’hiver 2020. L’Observatoire bénéficie d’un financement des Fonds de recherche du Québec de 1,5 million de dollars par an sur 5 ans.

Projets retenus :

Titre : A.I. “solutions” to global health challenges: an inter-disciplinary case study to critically evaluate the development and implementation of an artificial-intelligence based tool for diagnosing tuberculosis, the world’s leading infectious killer

Objectifs : en utilisant le cas de la tuberculose, établir l’efficacité, le processus créateur et les impacts d’outils diagnostiques fondés sur l’intelligence artificielle pour voir comment ils viennent influencer l’équité en santé.

Chercheur(e)s responsables : Faiz Ahmad Khan (Université McGill), Pierre-Marie David (Université de Montréal) et Sabaa Khan (University of Eastern Finland, School of Law)

 

Titre : Mettre l’IA au service de la diversité des expressions culturelles : une exploration des conditions à remplir pour que les algorithmes de recommandation favorisent la découvrabilité des œuvres littéraires québécoises dans l’environnement numérique

Objectifs : en collaboration avec les divers acteurs du secteur du livre et de l’édition au Québec, identifier les conditions à mettre en place pour que les algorithmes de recommandation et l’IA favorisent la découvrabilité des œuvres littéraires québécoises dans l’environnement numérique (disponibilité, accessibilité et visibilité).

Chercheur(e)s responsables : Véronique Guèvremont (Université Laval), René Audet (Université Laval), Pierre-Luc Deziel (Université Laval), Audrey Durand (Université Laval), Christian Gagné (Université Laval), Vincent Gautrais (Université de Montréal), Richard Khoury (Université Laval) et Audrey Laplante (Université de Montréal).

 

Titre : Identifier, mesurer et développer les compétences futures : une modélisation interdisciplinaire évaluant l’impact des transformations organisationnelles dues aux technologies numériques et à l’intelligence artificielle sur les systèmes d’emploi

Objectifs : étudier les retombées des technologies numériques et de l’IA sur les systèmes d’emplois pour identifier les besoins futurs en compétences, déterminer les actions pour les combler et soulever les facteurs qui risquent d’exacerber les inégalités auprès des groupes plus vulnérables.

Chercheur(e)s responsables : Tania Saba (Université de Montréal), Félix Ballesteros-Leiva (Université Laval), Marie-Thérèse Chicha (Université de Montréal), Nolywé Delannon (Université Laval), Julie Dextras-Gauthier (Université Laval), Marie-Eve Dufour (Université Laval), Jaya Nalakantan (Dawson College), Laurent Ruhlmann (Dawson College), Suzanne Bruyère (Cornell University), Eddy Ng (Bucknell University), Mustafa F. Ozbilgin (Brunel Business School) et Lucy Taksa (Macquarie Business School).

 

À propos de l’OBVIA
Implanté en 2019, l’Observatoire International sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique est un regroupement de plus de 180 chercheurs soutenu par les Fonds de recherche du Québec. Il a notamment pour mission de promouvoir l’innovation responsable en contribuant à l’avancement des connaissances sur les enjeux soulevés par l’intelligence artificielle et le numérique.

www.observatoire-ia.ulaval.ca

Informations sur les appels à projets innovants de l’OBVIA : Guillaume Macaux, conseiller scientifique de l’OBVIA / Téléphone : (418) 656-2131, poste 409127 / guillaume.macaux@observatoire-ia.ulaval.ca

Demandes médias : Mélanie Rembert, responsable des communications de l’OBVIA / Cellulaire : 581 994-4488 / melanie.rembert@observatoire-ia.ulaval.ca

Explorer les autres thèmes

Récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.