Nothing to Hide, but Something to Lose

Rien à cacher ? Voilà l’argument le plus commun, mais aussi le plus controversé que l’on oppose à la protection de la vie privée. Dans le présent article, l’auteur confronte la thèse du « nothing to hide » en la mettant à l’épreuve dans le contexte de la protection de l’information génétique en assurance et dans le contexte de la confidentialité fiscale.

Lire la suite ici

Explorer les autres thèmes

Récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.