Publication d’un rapport sur les fondements de l’acceptabilité sociale des applications de traçage en temps de pandémie

Dans le cadre des travaux du Comité COVID-19 de l’OBVIA portant sur les effets des systèmes d’intelligence artificielle et des outils numériques déployés pour lutter contre la propagation de la COVID-19 sur les sociétés, Yannick Dufresne, professeur agrégé au Département de science politique de l’Université Laval, David Dumouchel, chercheur post-doctorant et William Poirier, étudiant à la maîtrise, ont produit un rapport de recherche sur les «Fondements de l’acceptabilité sociale des applications de traçage en temps de pandémie: Technophobie? Crainte sanitaire? ou Idéologie démocratique?».

Ce rapport examine l’acceptabilité sociale des solutions d’intelligence artificielle, et des applications de traçage en particulier, à partir de données tirées de deux sondages qui ont été collectées expressément pour ce projet. Il met en lumière plusieurs conclusions de l’acceptabilité de ces applications par la solution, en lien avec les attitudes envers les technologies et l’IA de la population, l’urgence sanitaire, la provenance des concepteurs et les modalités de déploiement.

Consulter le rapport


Ce rapport de recherche s’inscrit dans le cadre des travaux de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) sur les effets des systèmes d’intelligence artificielle et des outils numériques déployés pour lutter contre la propagation de la COVID-19 sur les sociétés, soutenus par les Fonds de recherche du Québec (FRQ).

Articles récents

Nous joindre

Abonnez-vous à l'infolettre

Recevez nos récentes actualités, nos événements à venir, des nouvelles de nos collaborateurs et plus encore!