Publication d’un rapport sur l’intelligence artificielle dans l’administration publique au Québec

L’introduction de l’intelligence artificielle (IA) dans l’administration publique est en pleine expansion et suscite de nombreuses questions. Cette technologie présente plusieurs avantages et possibilités pour les organisations qui désirent améliorer l’efficacité et la qualité des services offerts aux citoyens. Elle a le potentiel de transformer plusieurs aspects du travail administratif comme la prise de décision automatisée, l’analyse prédictive, le traitement de documents et l’interaction avec les citoyens.

L’étude «L’introduction de l’intelligence artificielle (IA) dans l’administration publique au Québec» analyse 3 organisations publiques québécoises ayant entrepris des projets d’implantation de solutions d’IA. L’objectif est tout d’abord de cerner les éléments susceptibles de favoriser ou d’entraver le déploiement de l’IA dans l’administration publique. Ensuite, il s’agit de comprendre comment l’arrivée de cette technologie affecte l’organisation du travail ainsi que la qualité des services offerts aux citoyens et la qualité du travail des agents publics.

Les questions auxquelles répond cette recherche sont:

  • Quels sont les besoins et les attentes associés à l’implantation de l’IA dans les organisations publiques?
  • Quels sont les défis rencontrés par les organisations publiques qui ont introduit des solutions d’IA?
  • Quelles sont les répercussions de l’introduction de l’IA sur l’organisation du travail au sein des organisations publiques pionnières au Québec?
  • Comment les solutions d’IA sont-elles accueillies par les employés et quels sont leurs effets sur la qualité du travail des agents publics?

Consultez le rapport


Cette étude a été réalisée par:

Steve Jacob, professeur titulaire de science politique à l’Université Laval. Il y dirige le laboratoire de recherche sur la performance et l’évaluation de l’action publique (PerfEval). Il est titulaire de la Chaire de recherche sur l’administration publique à l’ère numérique et il codirige la fonction Politiques publiques de l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’intelligence artificielle et du numérique (OBVIA), une division visant à apporter un soutien scientifique et analytique aux décideurs publics. Steve Jacob mène des recherches sur les processus de modernisation de l’administration, l’éthique publique et les dispositifs d’évaluation et de gestion de la performance.

Seima Souissi, titulaire d’un doctorat en communication publique de l’Université Laval. Elle est professionnelle de recherche à la Chaire de recherche sur l’administration publique à l’ère numérique et chargée de cours au Département d’information et de communication de l’Université Laval.


Avec le soutien financier de:

  • Chaire de recherche sur l’administration publique à l’ère numérique de l’Université Laval
  • L’OBVIA, avec le soutien des Fonds de recherche du Québec, dans le cadre du projet de recherche «Gestion algorithmique et avenir du travail: Les voies vers la gouvernance innovante responsable» retenu lors du 2e volet de l’appel à projets innovants. Ce projet est dirigé par Christian Lévesque (HEC Montréal) et est réalisé en collaboration avec Julie Garneau (Université du Québec en Outaouais), Marc-Antonin Hennebert (HEC Montréal), Gregor Murray (Université de Montréal), Jacqueline Corbett (Université Laval) et Alain Marchand (Université de Montréal).
  • Steve Jacob

    Professeur au Département de science politique et titulaire de la Chaire de recherche sur l'administration publique à l'ère numérique

    Université Laval

  • Christian Lévesque

    Professeur au Département de gestion des ressources humaines

    HEC Montréal

  • Marc-Antonin Hennebert

    Professeur au Département de gestion des ressources humaines

    HEC Montréal

  • Gregor Murray

    Professeur à l'École de relations industrielles à la Faculté des arts et des sciences, directeur du Centre de recherche interuniversitaire sur la mondialisation et le travail, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur la mondialisation et le travail

    Université de Montréal

  • Jacqueline Corbett

    Professeure au Département de systèmes d'information organisationnels de la Faculté des sciences de l'administration

    Université Laval

  • Alain Marchand

    Professeur à l'École de relations industrielles à la Faculté des arts et des sciences

    Université de Montréal

Articles récents

Nous joindre

Abonnez-vous à l'infolettre

Recevez nos récentes actualités, nos événements à venir, des nouvelles de nos collaborateurs et plus encore!

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.