Mémoire présenté dans le cadre de la SQRI 2022

En vue de l’élaboration de la Stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation (SQRI) 2022, le Ministère de l’Économie et de l’Innovation a lancé une consultation avec la communauté scientifique, les organismes de recherche et d’innovation, les entreprises et regroupements d’entreprises, les organismes de développement socio-économique et les sociétés de financement de l’innovation afin d’identifier les meilleures pratiques, les solutions novatrices et les avenues les plus porteuses, pour favoriser la création de richesse au Québec à partir des activités de recherche et d’innovation.

Dans le cadre de l’appel à mémoire, l’Observatoire international sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique (OBVIA) a produit et déposé un mémoire visant à démontrer que le Québec ne réussira à tirer pleinement profit des investissements massifs qu’il réalise pour acquérir et implanter de nouvelles technologies comme l’IA qu’à condition de porter une très forte attention aux enjeux sociaux, politiques, économiques et culturels soulevés par la montée de ces outils et s’il s’assure d’élaborer et de déployer des innovations non techniques, comme des innovations managériales ou sociales, pour accompagner les innovations techniques. Le mémoire présente aussi les actions de l’OBVIA pour produire de nouvelles connaissances interdisciplinaires sur les impacts sociétaux de l’IA et du numérique en soutien de l’écosystème québécois et propose sept recommandations d’interventions pour le gouvernement du Québec dans les prochaines années.

Consulter le mémoire de l’OBVIA      Consulter l’appel de mémoires et les mémoires déposés

Recommandations

  1. Le gouvernement du Québec doit augmenter et pérenniser les investissements consentis aux structures de recherches intersectorielles et interdisciplinaires (sciences humaines et sociales, sciences de la nature et technologie, et santé), comme l’OBVIA, qui permettent de comprendre comment maximiser les impacts positifs du numérique et de l’IA pour nos sociétés, les organisations et les Québécois, et comment réduire voire éliminer les effets négatifs des technologies.
  2. Le gouvernement du Québec doit soutenir les initiatives de recherche rapide et de veille scientifique et stratégique sur des enjeux à forts impacts sociétaux (par exemple la santé ou le changement climatique), ce qui permettra de prendre le pouls de la population et de mieux accompagner les décideurs.
  3. Le gouvernement du Québec doit soutenir davantage la valorisation, l’utilisation et le transfert de connaissances de la recherche vers les décideurs publics pour renforcer l’élaboration de politiques publiques qui s’appuient sur les avancées scientifiques les plus récentes en matière d’IA et de numérique.
  4. De manière à favoriser une meilleure inclusion sociale et à permettre à toute personne de jouer un rôle de citoyen actif et autonome au sein de la société, le gouvernement du Québec doit continuer de soutenir des projets d’amélioration de la littératie numérique des usagers, d’augmenter leur sens critique et d’accroître leur capacité à tirer le maximum des technologies de l’information.
  5. Le gouvernement du Québec doit soutenir les initiatives favorisant la délibération citoyenne, lesquelles permettront de recueillir de l’information sur les obstacles à l’implantation de l’IA et du numérique, de réfléchir dans une dynamique de coconstruction aux solutions susceptibles de permettre la résolution des problèmes rencontrés et, ultimement, d’augmenter l’acceptabilité sociale.
  6. Étant donné l’accélération de la présence du numérique et de l’IA dans toutes les sphères de la société, le gouvernement du Québec doit renouveler et amplifier son soutien à la formation interdisciplinaire de personnels hautement qualifiés et de la relève dans le domaine de l’étude des impacts sociétaux et éthiques de l’IA et du numérique. Entre autres, il doit soutenir la formation des concepteurs, techniciens et ingénieurs aux risques de biais et aux enjeux sociétaux dans le but de promouvoir les bonnes pratiques.
  7. Le gouvernement du Québec doit investir dans les initiatives qui s’inscrivent dans la production de certifications qui promeuvent des critères éthiques et d’innovation responsable.

Articles récents

Nous joindre

On reste en contact?

Vous souhaitez être au courant des dernières activités de l’Observatoire? Inscrivez-vous à notre infolettre.

L'Observatoire international sur les impacts sociétaux de l'IA et du numérique est rendu possible grâce au soutien des Fonds de recherche du Québec.